CHIRURGIE

Le Dr Hervé TIXIER exerce en association avec le Docteur Jean-Marc SAUZEDDE.

Les deux chirurgiens gynécologues de la Polyclinique du Val de Saône, de formation hospitalo-universitaire, ont une formation spécialisée complémentaire en Cancérologie.

Le plateau technique de la Polyclinique du Val de Saône offre un accès à toutes les techniques chirurgicales en gynécologie. Ainsi, pour un grand nombre d’interventions, des techniques mini invasives sont possibles.

Les différents types de chirurgie en gynécologie

La cœlioscopie consiste à introduire une caméra au niveau de l’ombilic ainsi que des instruments fins par de petites incisions de 5 à 10 mm. Par rapport à la laparotomie (ouverture de l’abdomen), la cœlioscopie diminue les douleurs, la durée d’hospitalisation et simplifie les suites opératoires. Elle est utilisée pour des interventions simples (hystérectomie, myomectomie, chirurgie des trompes, des ovaires) mais aussi pour des interventions plus complexe (promontofixation, cure de prolapsus, traitement des cancers du col et du corps utérin)

La chirurgie par voie vaginale permet de faire l’ablation de l’utérus (hystérectomie) et de traiter les descentes d’organes. Elle évite les cicatrices abdominales et permet une intervention sous anesthésie loco-régionale (Rachi anesthésie). La récupération est plus rapide que pour une laparotomie.

L’hystéroscopie permet d’explorer par les voies naturelles, sans cicatrice, l’intérieur de l’utérus pour enlever des polypes, des fibromes, pour mettre en place des ressorts à visée contraceptive (essure) ou pour traiter des règles abondantes par thermo-coagulation de l’endomètre (Novasure)

Un grand nombre d’interventions est réalisé en hospitalisation ambulatoire sur une seule journée grâce à ces techniques mini invasives.

L’équipe chirurgicale est soucieuse de la continuité des soins, ainsi une astreinte opérationnelle est organisée de sorte qu’au moins un des chirurgiens gynécologues soit joignable en cas d’urgence chirurgicale.

La qualité de la prise en charge ne dépend pas uniquement du résultat physique de la chirurgie mais elle repose en grande partie sur l’accompagnement psychologique réalisé par l’ensemble de l’équipe médico-chirurgicale.

Lors de la découverte d’une pathologie cancéreuse ou suspecte, les deux chirurgiens attachent une grande importance à recevoir les patientes dans les plus brefs délais, en général moins de 48 heures après leur appel, de façon à apporter rapidement des réponses et un plan thérapeutique ou diagnostique efficace.

Il est effectivement essentiel de pouvoir répondre rapidement aux inquiétudes générées par une telle annonce.

SPECIALISTE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE & EN CANCEROLOGIE

Le Docteur TIXIER vous reçoit au cabinet de Gynécologie du Clos Malcus, à Mâcon (71).