MYOMECTOMIE

Les fibromes sont des lésions bénignes, fréquentes développées au dépens des fibres musculaires lisses de l’utérus. Leur cause reste inconnue et leur développement est dépendant des sécrétions hormonales. Ainsi, les fibromes ne peuvent se développer qu’en période d’activité génitale et se stabilisent après la ménopause. Les symptômes des fibromes sont variables en fonction de leur topographie : douleurs, saignements, infertilité.

Principes chirurgicaux

La myomectomie consiste à faire l’ablation chirurgicale d’un ou plusieurs fibromes utérins tout en conservant l’utérus.

Elle ne modifie pas la régularité et le flux des règles et permet d’envisager une grossesse ultérieure dans la plupart des cas.

Fibromes

L’intervention a lieu le plus souvent sous anesthésie générale ou locorégionale (péridurale ou rachianesthésie) en fonction de la voie d’abord chirurgicale.

En effet, selon la localisation des fibromes dans la paroi de l’utérus, leur ablation peut se faire par les voies naturelles, par cœlioscopie ou enfin par laparotomie (ouverture de l’abdomen) lorsque leur volume est trop important.

Lorsque les fibromes sont retirés par cœlioscopie, on utilise un morcellateur utérin qui est un dispositif spécifique qui permet d’éviter une grande ouverture de l’abdomen. Cela permet de simplifier les suites opératoires et de diminuer les douleurs.

Risques & Complications

Les principaux risques de cette intervention sont liés au caractère très vascularisé des fibromes qui peut engendrer une hémorragie qui dans certain cas peut nécessiter une transfusion sanguine.

Pour éviter ces phénomènes hémorragiques on peut être amené à proposer avant l’intervention une embolisation transitoire des artères utérines qui est un geste réalisé par les radiologues qui permet de couper la vascularisation des fibromes avant d’intervenir.

Pendant l’intervention le chirurgien pourra également mettre en place des clips résorbables au niveau de l’artère utérine qui nourrit le fibrome pour limiter ces phénomènes hémorragiques et les risques de transfusion. De manière exceptionnelle des lésions des organes au contact de l’utérus peuvent se produire : blessures intestinales, des voies urinaires ou des vaisseaux sanguins qui nécessitent une prise en charge spécifique.

SPECIALISTE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE & EN CANCEROLOGIE

Le Docteur TIXIER vous reçoit au cabinet de Gynécologie du Clos Malcus, à Mâcon (71).